Pétition nº 0076/2019, présentée par Manuela Giacomini, de nationalité italienne, au nom de la «Animal Welfare Foundation», sur les fermes à sang et la gonadotropine chorionique équine  
Données de la pétition Petition is in top ten  

0076/2019

Titre du résumé: Pétition nº 0076/2019, présentée par Manuela Giacomini, de nationalité italienne, au nom de la «Animal Welfare Foundation», sur les fermes à sang et la gonadotropine chorionique équine

Numéro: 0076/2019

Thème(s): Bien-être animal

Pays: Union européenne

Nom de l’association: Animal Welfare Foundation

Données du pétitionnaire  

Nom: Manuela Giacomini

Résumé de la pétition  

La pétitionnaire invite le Parlement à promouvoir l’interdiction de l’importation de gonadotropine chorionique équine (PMSG) en provenance d’Amérique du Sud après que plusieurs enquêtes ont mis en évidence les traitements inhumains subis par les juments en Argentine et en Uruguay. La PMSG est utilisée pour produire des médicaments vétérinaires destinés à accroître la fertilité des animaux d’élevage dans l’Union, notamment des porcs. La pétitionnaire affirme que les fermes à sang situées en Amérique du Sud ne respectent pas les dispositions en matière d’importation, de transit et d’exportation des sous-produits animaux et des produits dérivés prévues par le règlement (UE) nº 142/2011 de la Commission du 25 février 2011 portant application du règlement (CE) nº 1069/2009 du Parlement européen et du Conseil établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et portant application de la directive 97/78/CE du Conseil en ce qui concerne certains échantillons et articles exemptés des contrôles vétérinaires effectués aux frontières en vertu de cette directive. Les juments ne font pas l’objet de contrôles vétérinaires et sont en mauvaise santé. Les autorités nationales ne contrôlent pas suffisamment les fermes. La pétitionnaire relève également que l’utilisation de la PMSG provoque des effets déplorables sur la santé et sur le bien-être des truies et des porcelets européens, et qu’il existe d’autres moyens de stimuler la fertilité des porcs. La pétitionnaire souligne que deux millions de citoyens ont signé une pétition du mouvement Avaaz réclamant l’interdiction des importations de PMSG produite dans la souffrance.